Le billet d’Arnaud sur l’identité, sa quête et ce chemin qui nous emporte

554592_10151342865646651_1673558386_n

“Il faut que tu sois meilleur en français que les vrais Français !”

“Apprend tes conjugaisons par coeur !”

“Tu dois avoir de meilleurs notes que les autres !”

“Apprend le chinois, il faut que tu saches parler ta langue !”

“N’oublie pas que au fond, tu es un Chinois !”

Voilà ce qui vient à mon esprit quand la question de l’identité est posée sur la table.

Depuis mon enfance, cette quête a toujours été un sujet délicat. Français, Chinois, Asiatique, double culture, immigré, intégration, minorité, majorité (hé oui, il y a beaucoup d’Asiatiques dans le monde !) etc…

La société veut me mettre dans certaines cases. Autant d’étiquettes qu’on essaie de coller à des hommes et des femmes dont l’histoire personnelle et familiale est en réalité infiniment complexe, composée de sentiers sinueux qui se séparent, qui se recoupent, et qui se rejoignent pour arriver à aujourd’hui, l’instant présent.

Chaque individu hérite d’une histoire qui lui est propre, et c’est en son âme et conscience de trouver sa voie. Je ne sais toujours pas qui je suis, mais je pense être la somme d’une multitude de couches du passé, du présent, d’un futur à défricher, et que tout ceci forment un mille-feuille à la saveur probablement particulière.

En attendant d’avoir un joueur en équipe de France avec un faciès un peu similaire au mien, j’essaie à ma manière, de porter ma voix pour une représentativité plus juste.

Et pourquoi pas apporter sa pierre à l’édifice de Ça Reste Entre Nous.

Arnaud fait partie de notre belle team de bénévoles CREN. Retrouvez son parcours ici.

Une réponse sur “Le billet d’Arnaud sur l’identité, sa quête et ce chemin qui nous emporte”

  1. Merci Arnaud pour ce beau billet. Je me reconnais dans ton vécu. Mes parents appelaient « Français » les autres, alors que je possédais, moi aussi, la carte nationale d’identité avec La Marianne dessus, depuis ma naissance. Je n’ai rien connu d’autre. Mais personne ne m’appelait la Française. Je ne comprenais pas ! Maintenant ça va mieux LOL.

Répondre à gracely Annuler la réponse.